Un 14 juillet aux senteurs de guérilla urbaine 

Le 29/08/17

Au lendemain de la Fête Nationale, les Villeurbannaises et Villeurbannais se sont réveillés au milieu de scènes de guérilla urbaine.
La majorité municipale socialiste a été incapable de répondre à une situation à laquelle on pouvait malheureusement s’attendre ces derniers jours, le bilan de ces actes inqualifiables est à inscrire à son passif.
Nos concitoyens, pour lesquels aucune mesure de protection suffisante n’a été prise, ont subi tirs de pétards, hordes de voyous, feux de poubelle, destruction d’équipements publics, voitures incendiées et violences physiques.
Je tiens à rappeler qu’au nom des électeurs qui nous ont fait confiance en 2014, au nom des élus du groupe Les Républicains, j’ai durant ce mandat demandé la mise en place d’une vraie force de Police Municipale, en nombre suffisant, armée, dotée d’un réseau de caméras de vidéo protection et munie d’ordres clairs de lutte contre la délinquance qui gangrène nos quartiers et notre centre-ville.
Alors que la majorité municipale s’était rapprochée de nos positions en décidant l’armement de la Police Municipale, quel est l’avancement du déploiement de ces armes ?
Chacun peut constater que le bilan de ce dossier, comme tant d’autres, est catastrophique et que rien n’a avancé. Les effets d’annonce n’ont pas été suivis des actes.
Alors que l’ex maire de Lyon et ex Président de la Métropole est devenu ministre de l’Intérieur, notre Métropole et sa 2e ville ont-elles été protégées des hordes de délinquants ? Non.
Faut-il y voir le résultat des noms d’oiseaux échangés durant la campagne des législatives entre les maires respectifs de Villeurbanne et de Lyon ?
Je n’ose y croire tant la situation est grave.
Il faut absolument que des forces supplémentaires de maintien de l’ordre soient mises en œuvre, que les ordres soient clairs d’intervenir dans les quartiers et que cette délinquance soit jugulée.
Le maire de Villeurbanne osera-t-il appeler le nouveau Ministre de l’Intérieur ?
Les Villeurbannaises et les Villeurbannais le méritent. Leur patience est à bout.


Jean-Wilfried Martin,
Groupe Les Républicains

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter