[DROIT DES FEMMES] Mélanie Richter, formatrice en autodéfense féministe

Le 07/03/18

Permettre aux femmes de prendre conscience de leur force et de leur capacité à réagir face à une agression : tel est le principe fondateur de l’autodéfense féministe. Mélanie Richter, animatrice de deux stages organisés par la Ville en décembre et janvier, présente cette approche.

 

Pourquoi parle-t-on d’autodéfense féministe ?
Mélanie Richter : La naissance de l’autodéfense pour femmes remonte aux années 1920 aux Etats-Unis, au Canada et en Autriche. Elle s’est développée dans les années 1960-70 dans le cadre des mouvements féministes. La philosophie est la même partout : proposer aux femmes un espace pour reprendre confiance en elles, réaliser qu’elles ont toutes les ressources pour se défendre et devenir actrices de la prévention.

 

"Se défendre, ça commence dans la tête. "

 

Comment est conçue la formation ?
M. R. : Elle s’adresse à toutes les femmes dès l’adolescence. Une pédagogie active alterne temps d’échanges, mises en situations, jeux de rôle et apprentissages de gestes, postures et techniques verbales. Les participantes apprennent à dire non, à faire reculer un agresseur, à identifier et toucher ses points vulnérables, à se dégager d’un étranglement ou du sol lors d’une agression sexuelle. Le but n’est pas de blesser mais de se protéger. Nous déconstruisons ensemble les mythes autour des violences envers les femmes, rappelons leur spécificité, nous travaillons aussi sur la prise de conscience des limites de chacune et sur la notion de transgression. L’essentiel est de comprendre que se défendre efficacement n’est pas tant affaire de force que de détermination. Beaucoup de participantes découvrent que l’on se trompe en pensant que ne rien faire ou ne rien dire permet de désamorcer une situation. Les statistiques démontrent que c’est l’action qui permet de désactiver la violence. L’agresseur compte précisément sur le silence et l’isolement. Réagir et élever la voix permettent de casser le continuum de la violence avant d’en arriver à l’agression physique.

 

Quel est l’impact de ces ateliers sur les participantes ? 
M.R. : C’est extrêmement puissant et valorisant. Beaucoup de nos stagiaires repartent transformées. 

 

 

Contact et renseignements : asso.impact@protonmail.com
10 rue Poizat à Villeurbanne.


 

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter

Réagissez à l'article

Vos réactions

Il n'y a pas de réaction

Dans la même rubrique

Coup de propre au Tonkin ! 20/09/2018 Les élèves de 6e du collège du Tonkin se sont mobilisés pour leur cadre de vie et ont participé à un grand nettoyage, à l'initiative du Conseil de quartier Charpennes-Tonkin, dans le cadre de l'opération Faites de la propreté.

Le centre social de Cusset s'agrandit 19/09/2018 Le centre social de Cusset qui accueille plus de 400 familles participant à ses diverses activités a inauguré, le 18 septembre, une extension de ses locaux, 31 rue Pierre-Baratin.

L'ensemble choral mixte de Lyon recrute ! 18/09/2018 L'ensemble choral mixte de Lyon recrute de nouvelles voix. Les répétitions ont lieu les mardis soirs, de 20 h 15 à 22 h 30, au collège Mère Teresa, 37 rue Gervais-Bussière.

EN IMAGES - Les Villeurbannais ont dansé aux couleurs de la paix 18/09/2018 Les 300 danseurs amateurs participant au défilé villeurbannais de la Biennale de la danse, se sont produits en avant-première, le 8 septembre, dans les rues de Villeurbanne.

Les Villeurbannais dansent la paix dans les rues de Lyon 18/09/2018 Près 300 danseurs amateurs ont fièrement représenté Villeurbanne lors du Défilé de la Biennale de la Danse, dimanche 17 septembre dimanche dans les rues de Lyon. Le spectacle, intitulé Les couleurs de la paix, a été imaginé par deux chorégraphes, Marion Alzieu et Sayouba Sigué, et coordonné par Les ateliers frappaz - centre national arts de la rue et espace public

Word clean up day 18/09/2018 Dans le cadre de la Word clean up day, dimanche 16 septembre, un groupe de Villeurbannais s'est réuni pour participer à un nettoyage des parcs urbains du secteur nord de la ville. Ils ont récolté plusieurs kilos de déchets. Bravo pour cette initiative citoyenne !

Quand l'engagement dépasse les frontières 14/09/2018 Une cérémonie de parrainage d'élus kurdes de Turquie emprisonnés s'est déroulée en mairie ce vendredi 14 septembre. Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne, a reçu Eyyup Doru, représentant du HDP (Parti démocratique des peuples) Europe, ainsi que Thierry Lamberthod, président d'Amitiés Kurdes Lyon.

La Maison de quartier des Brosses fête la rentrée 13/09/2018 Journée porte ouverte à la Maison de quartier des Brosses, 41 rue Nicolas-Garnier, le 12 septembre. L'équipement municipal accueille toutes les générations, tout au long de l'année, pour pratiquer diverses activités.

HARO SUR LE LOGO - Les supporters voient rouge 13/09/2018 C'est une véritable bronca que l'Asvel a déchaînée après la présentation, mardi 11?septembre, de son nouveau logo et du changement de nom du club qui devient LDLC-Asvel.

LYRIQUE Décès de la soprano Annie Laurens 13/09/2018 Elle était belle, très belle. Sa voix de soprano de l'Opéra de Lyon aussi à en croire les critiques enthousiastes des journalistes d'après-guerre. Cette voix de cristal s'est éteinte le 8 septembre dernier.