ECONOMIES D'ENERGIES - Améliorer les performances thermiques : Villeurbanne encourage le parc privé

Le 08/12/17

Face à l’explosion des coûts de l’énergie, l’isolation d’un logement, l’état de ses ­fenêtres ou la qualité d’une chaudière peuvent faire toute la différence… à la fois au niveau du portefeuille et sur l’ardoise écologique de la planète. Villeurbanne s’empare du sujet et débloque des aides pour aider à l’amélioration des performances ­thermiques des logements du parc privé.

Ecole Edouard-Herriot à Villeurbanne

> Télécharger la plaquette "Ravalement de façade et travaux d'amélioration énergétique"

Deux à trois millions de ­ménages sont touchés par la précarité énergétique en France. Les dépenses consacrées à l’électricité et au chauffage pèsent toujours plus lourd sur le budget. En cause, la hausse des prix, mais aussi l’état du parc de logement. Le montant de la facture énergétique est directement lié à l’âge du
bâtiment, à la qualité des matériaux, de l’isolation et des systèmes de ventilation. L’habitat d’avant 1975, qui échappe aux normes ­thermiques, est le plus vulnérable. Engagée dans un Plan climat ­énergie territorial, la ville de Villeurbanne investit depuis plusieurs années dans l’amélioration de la performance énergétique de son patrimoine et de celui des bailleurs sociaux. Elle s’attaque aujourd’hui au parc privé en lançant trois ­dispositifs d’aides expérimentaux. Leur objectif ? Contribuer à la baisse des consommations d’énergie, des émissions de gaz à effet de serre et des charges financières des Villeurbannais.


Ravalement de façade et isolation extérieure
La première mesure concerne l’isolation. La Ville débloque une aide de 500 € par logement destinée à l’isolation par l’extérieur en ­direction des copropriétés ­désireuses ou obligées de faire ­ravaler leur façade. « L’aide sera majorée si le projet d’isolation opte pour un écomatériau, explique Candice Morel, chef de projet au PACT-ARIM du Rhône, missionnée par la Ville pour identifier les ­actions à mener. L’idée consiste à profiter des injonctions de ravalement de façade pour ­réaliser des travaux bénéfiques sur le long terme, qui améliorent le confort d’habitation et augmentent la ­valeur du logement. » Le tout pour un surcoût minimal. « L’enveloppe de la Ville complète des aides ­préexistantes, précise Thomas Dubertret de l’ALE (Agence locale de l’énergie)également missionné par la Ville. Un projet bien monté peut se révéler plus intéressant ­financièrement que se contenter de refaire les peintures. » La Ville ­apportera aussi gratuitement aux propriétaires un appui technique et architectural, des conseils ­thermiques et énergétiques et une aide administrative.


Accompagner l’audit ­énergétique
Deuxième mesure : Villeurbanne soutient la réalisation des audits énergétiques – obligatoires pour les copropriétés de plus de 50 lots – dans les secteurs situés en ­politique de la Ville (Bel Air, les Brosses, les Buers, Saint-Jean, Jacques-Monod, le Tonkin). Ce ­dispositif se traduit par une aide ­financière pour la réalisation de l’audit et un accompagnement destiné à en vérifier le contenu et la réalisation, mais aussi à faire le lien avec les travaux préconisés. « Un audit bien réalisé peut mettre le pied à l’étrier pour atteindre une étiquette énergétique décente », ­souligne Candice Morel.


Coup de pouce aux propriétaires occupants
Enfin, la Ville aide les propriétaires occupants les plus modestes à ­réaliser les travaux qui permettent de réaliser au moins 25 % d’économies d’énergie. Outre une participation ­financière, un expert accompagne le projet à chaque étape, depuis l’évaluation énergétique jusqu’à la mise en place du programme de travaux, son financement et sa ­réalisation. Cette aide, soumise à plafond de ressources, se cumule avec le programme Habiter Mieux de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et les aides du Grand Lyon : le tout mis bout à bout peut financer jusqu’à 80 % du chantier. Ce dispositif expérimental d’une durée de deux ans sera opérationnel à partir de septembre 2013.


En chiffres
1 700 €/an
> dépense moyenne de chauffage et d’électricité domestique
6 %/an
> hausse moyenne des prix de l’énergie prévue pour les années à venir
50 kWh/m2
> consommation d’un logement aux normes BBC contre 200 kWh/m2 voire plus pour un logement sans dispositif spécifique  d’efficacité énergétique
20 %
> réduction des consommations d’énergie ­atteinte grâce à l’isolation par l’extérieur
20 %
> de réduction des consommations d’énergie ­atteinte grâce aux comportements des usagers
44 %
> part des bâtiments dans la consommation d’énergie en France
250 000 €
> budget consacré par la Ville à la mise aux normes thermique du parc privé


en pratique
Qui est concerné par les aides de la Ville ?
Les propriétaires ou copropriétaires de logements privés .


Comment savoir si je suis éligible ?
De juin à septembre 2013, pour toute demande
de renseignement sur le dispositif de la Ville, un seul numéro : l’espace info énergie de l’ALE au 04 37 48 25 90.


Dans le cas d’un ravalement de façade, quelles économies puis-je vraiment réaliser ?
Tout dépend des paramètres, mais prenons un exemple type : vous êtes propriétaire dans une copropriété de 30 logements
des années 70 en chauffage collectif au gaz.
• Le coût du ravalement de façade seul est de 6 200 €
par logement. Avec cette option, votre facture de chauffage augmentera avec les hausses du prix de l’énergie.
• Si vous combinez ravalement et isolation par l’extérieur,
le coût atteint 8 400 € soit 2 200 € de plus par logement.
Sur cette somme vous pouvez bénéficier : d’un crédit d’impôt
de 1 300 €, d’un certificat d’économie d’énergie de 400 €
et d’une aide de Villeurbanne de 500 €. Ce qui couvre
le surcoût ! Dans ce cas de figure, vous réduisez
les consommations d’énergie d’environ 20 %, vous faites
baisser vos charges les premières années et limitez ensuite
leur hausse. Vous bénéficiez enfin d’un meilleur confort ­thermique, été comme hiver.

Pour recevoir toutes les actus de Villeurbanne dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter

Réagissez à l'article

Vos réactions

Il n'y a pas de réaction

Dans la même rubrique

ECONOMIES D'ENERGIES - Améliorer les performances thermiques : Villeurbanne encourage le parc privé 08/12/2017 Face à l'explosion des coûts de l'énergie, l'isolation d'un logement, l'état de ses ­fenêtres ou la qualité d'une chaudière peuvent faire toute la différence... à la fois au niveau du portefeuille et sur l'ardoise écologique de la planète. Villeurbanne s'empare du sujet et débloque des aides pour aider à l'amélioration des performances ­thermiques des logements du parc privé.

Chant - Les nouvelles stars de demain 05/05/2017 Ils ont la passion du chant et de la chanson française et internationale. Ils en ont créé une association : Les nouvelles stars de demain...

SEMAINE SANS PESTICIDE - Objectif zéro phyto pour Villeurbanne 22/02/2017 Villeurbanne participe à la 12e édition de la semaine nationale des alternatives aux pesticides, du 20 au 30 mars.

[Climat] Adapter l'habitat à la canicule 26/09/2016 La Ville et l'Université de Lyon travaillent en commun pour réfléchir aux façons d'adapter les quartiers au réchauffement du climat. Le quartier des Buers a été choisi comme terrain d'études.

[Développement durable] Énergie et habitat, action(s) ! 26/09/2016 La Ville propose de réfléchir - et surtout d'agir - sur l'énergie et l'habitat. Le sujet sera abordé le 19 octobre, dans le cadre du Conseil local du développement durable.

SAUVAGES DE MA RUE - Appel aux botanistes en herbe 07/09/2016 La Ville vient de s'engager dans un programme national de sciences participatives sur la flore urbaine.Sauvages de ma rue s'adresse à tous les habitants intéressés par ce domaine.

Le Conseil local du développement durable est lancé ! 31/03/2016 Une cinquantaine de participants a contribué au lancement d'une nouvelle instance villeurbannaise consacrée au développement durable, mardi 29 mars, au Centre culturel et de la vie associative.

Villeurbanne au Salon de l'agriculture 15/03/2016 Le directeur de la cuisine centrale, Thierry Audemard, était l'invité du syndicat des Jeunes agriculteurs, vendredi 4 mars, au Salon de l'agriculture de Versailles.

ZAC MAISONS-NEUVES - Des chevaux pour respecter la biodiversité 15/03/2016 Dans le cadre des travaux d'aménagement de la Zac des Maisons-Neuves, une opération de débardage s'est déroulée sur l'ilôt A, lundi 14 mars.

Urbaines, les ruches?! 03/07/2015 Même dans le paysage urbain, les abeilles butinent?! Installées dans des espaces gérés par la commune ou chez des particuliers, elles vivent très bien en ville.